samedi 9 juin 2012

Les répliques cultes de Jericho Barrons qui ont le don de t'ébouillanter ton string à plume #fièvrefae

Salut mon mi cuit au chocolat,


Je sais que tu veux toujours plus de Jericho Barrons et je te comprend. D'ailleurs ce blog est là pour ça, pour assouvir ce manque.
Apres les répliques cultes de fièvre noire, celles de fièvre rouge voici celle de "oui oui aux pays des fées." 
Quoi?
Rho ça va.
Oui je sais que concernant le mâle suprême tu n'as pas beaucoup d'humour alors je te laisse avec celle de fièvre fae.
Ça va mieux?
Arrête de mâchouiller la manche de ton pull d'excitation tu t'en fous partout





"Tout le monde a ses heures sombres, et dans ces moments là, on n’est pas beau à voir. Mais ce sont eux qui font de nous ce que nous sommes. Que nous affrontions le danger ou que nous prenions la fuite. Que nous sortions victorieux et renforcés de nos épreuves, ou définitivement brisés".

[Mac à propos de JZB]
_J’ignore qui il est, ou plutôt, ce qu’il est. Ce que je sais, c’est qu’il détient des connaissances dont j’ai besoin et que je possède quelque chose qu’il désire, ce qui fait de lui et moi des alliés malgré nous.

"Pour ma part, je n’étais pas prête à l’idéaliser. Je savais qu’il était sans pitié. Je l’avais su dès le premier jour, lorsque je l’avais vu, au fond de sa librairie, darder sur moi un regard glacial et sans âge. Barrons fait exactement et exclusivement ce qui sert au mieux les intérêts de Barrons. Point. Me garder en vie sert au mieux ses intérêts. Point. Un jour, cela pourrait changer. Point d’exclamation."

"Qu’importait que Barrons eût 100 ans, 1000 ou plusieurs milliers. Seule chose certaine, il n’était pas humain. Et la question était de savoir jusqu’à quel point je devais me méfier de … ce qu’il était en réalité."



"Il écarta ma main de son torse.
_Dans ce cas, que faisait sa langue dans votre bouche ?
J’imagine qu’il voulait tester votre réflexe de contraction du larynx…
Il m’adressa un sourire glacial.
_Est-ce une technique efficace, Melle Lane ? Etes-vous assez…réactive ?
_Je n’avale pas, si c’est ce que vous voulez savoir, répliquai-je en lui décochant mon sourire le plus angélique.
_J’ai l’impression que c’est plutôt le contraire. Sa langue vous descendait jusqu’à l’estomac et on aurait dit que vous en redemandiez.
_Seriez-vous jaloux ?
_Cela supposerait un investissement émotionnel de ma part. Le seul investissement que je place en vous, c’est mon temps, et j’espère en être largement récompensé."

"Dans un monde qui s’assombrissait de jour en jour, Barrons possédait un sacré talent pour tenir à distance des monstres plus épouvantables les uns que les autres. Parce que c’était un monstre bien pire ?"




"Barrons mérite qu’on le contrarie. Il est le…le je ne sais quoi le plus contrariant que j’aie jamais rencontré."


"_Laissez moi deviner…Vous avez aussi caché des caméras dans l’immeuble ?
_Inutile, Melle Lane. Je peux sentir votre odeur. Lorsque vous êtes entrée dans une pièce, je le sais. Et je vous connais. Vous êtes une fouineuse."

"_Nous poserons quelques règles de base.
_Vous aimez cela, n’est-ce pas ? Dommage. Vous êtes sur mon territoire, à présent, et chez moi, il n’y a pas de règles du jeu. Vous apprendrez de la façon dont je vous enseignerai, ou pas du tout.
_Vous êtes insupportable."



[à propos du MacHalo]
En entendant un son étouffé derrière moi, je pivotai sur mes talons pour lui décocher un coup d’œil assassin. Il arborait son éternelle expression d’ennui arrogant. Je me remis en chemin et le son s’éleva de nouveau. Cette fois, en me retournant, je vis que les coins de sa bouche s’étiraient. Je le fixai jusqu’à ce qu’il se morde les lèvres […]
_Je n’avais tout de même pas l’air aussi ridicule, grinçai-je entre mes dents.
Ses épaules se soulevèrent convulsivement.
_Oh, ça va, grommelai-je. Arrêtez un peu !


"Je m’abstins de toute allusion à ses moqueries au MacHalo ou, à ma grotesque chorégraphie. Barrons et moi maîtrisons à la perfection l’art d’ignorer tout ce qui, dans nos relations, peut suggérer une émotion de quelque sorte qu’elle soit, y compris un sentiment aussi simple que de l’embarras. Parfois, j’ai du mal à croire que j’ai senti sur moi le poids de son corps d’athlète dur comme le roc, et qu’en répondant à ses baisers, j’ai pu capter de brèves visions de sa vie."

"Je portais des jeans élimés, des bottes et un tee-shirt moulant rose vif assez sexy de chez Juicy que j’avais acheté à TJ-MAXX l’été précédent, et sur lequel était inscrit “Je suis une fille Juicy”.
_Une fille juteuse ? je n’en doute pas un instant, murmura Barrons, avant d’ajouter plus fort : Otez votre haut. [Barrons apprend l’usage de la Voix à Mac]"



"Barrons retroussa les lèvres en un sourire de prédateur.
_N’allez pas vous imaginer que c’est parce que je vous aime bien. Une employée épanouie est une employée rentable, et moins vous passerez de temps au Lavomatic ou à faire…le genre de choses que fait quelqu’un comme vous, plus vous en consacrerez à servir mes propres buts"


"_Dernier avertissement. Si vous ne me répondez pas, je vous arracherai les mots de la bouche. Et tant que j’y serai, je vous demanderai tout ce qui me passera par la tête.
_C’est inique ! Protestai-je. Moi, je ne peux pas utiliser la Voix sur vous ! Vous ne m’apprenez qu’à y résister.
_Vous ne pourrez jamais me contraindre par le pouvoir de la Voix. Pas si c’est moi qui vous l’enseigne. Le professeur et son élève développent une immunité réciproque. Voilà qui est intéressant, n’est-ce pas, Melle Lane ? Et maintenant, parlez. Sinon, je vous ferai cracher les informations que je désire et si vous tentez de résister, cela vous fera très mal."


"J’avais l’impression de serrer contre moi un courant électrique à basse tension…Barrons a-t-il seulement la notion du danger ? Je me le demande quelques fois. Il vit comme si rien ne pouvait lui arriver !"


"_Je n’ai pas confiance en vous.
_Parce que vous croyez que j’ai confiance en vous ? On ne vous a pas enlevé vos couches depuis assez longtemps pour que je puisse me fier à vous, Melle Lane ! Je ne suis même pas certain que l’on puisse vous confier des objets coupants !"


"_Vous êtes tout le temps bougon, grognon et renfermé. Si vous croyez que vous êtes facile à vivre !
_Il m’arrive de sourire. Et même de rire, quand je vois votre…chapeau."


"Un Barrons en colère est à peu près aussi rassurant qu’un cobra contrarié."

"[Barrons à V’lane]
_Ne touche pas à un cheveu de sa tête ou je t’abats, avertit Barrons.
Ah oui ? Et comment ? faillis-je demander."

"_Aucune loi ne t’autorise à posséder le Livre, dit V’lane à Barrons.
_Il n’y a qu’une loi, c’est celle du plus fort, riposta celui-ci. Cela n’a-t-il pas toujours été ta devise ?
_Tu ne pourrais même pas comprendre ma devise.
_Que tu crois, Fée Clochette !"



"_Tu as couché avec elle ? demanda V’lane, m’ignorant superbement.
_Je n’essaie pas.
_Traduction : tous tes efforts ont échoué.
_Pas du tout, intervins-je. Il dit vrai. Pour votre information, messieurs, et j’emploie ce terme au sens large, j’offre d’autres intérêts que le sexe.
_Raison pour laquelle vous êtes toujours en vie, Melle Lane. Continuez de cultiver ces atouts."

"Miss Arc-en-ciel et Monsieur Nuit, voilà à quoi nous ressemblons lorsque nous marchons l’un à côté de l’autre."

"_Je vous ai un peu négligée, ces derniers temps. Je vais remédier à cela. Assise. Là."

"S’il ne me tuait pas après son interrogatoire, il était mort. Il était une encyclopédie ambulante dont je ne pouvais ouvrir la couverture. Inutile. Dangereux."



"_J’ai besoin de réponses, mais si vous refusez de m’en donner, vous ne pouvez pas me reprocher d’aller les chercher ailleurs.
_Alors celui qui ne baise pas à la maison peut aller voir ailleurs et tricher ?
_Pardon ?
_Quel est le mot que vous ne comprenez pas ?railla-t-il
_Voilà bien le manque de logique des hommes ! Ceci n’est pas une maison, ne le sera jamais, et personne ne couche avec personne !hurlai-je
_Vous croyez que je ne le sais pas ?
Il s’agita sous moi, me faisant douloureusement prendre conscience d’un détail. Deux détails, en fait. Le premier était que ma jupe était bien haut sur mes cuisses. Le second…Eh bien, le second était son problème, pas le mien."


"_Lâchez mes mains.
_Obligez moi à le faire, ironisa-t-il. Utilisez la Voix, Melle Lane. Allez, ma poupée, sortez un peu vos griffes.
Ma poupée, tu parles !"



"_Ai-je votre parole ?
_Vous avez confiance en ma parole ?
_Vous êtes une sotte idéaliste. Bien sûr.
[…]
_Vous avez confiance en ma parole ?ironisa-t-il.
_Bien sûr que non, vous êtes un monstre de cynisme. Je ne fais que transmettre leur demande.
Un léger sourire revint sur ses lèvres.
_Je les aiderai et ne leur ferai pas de mal. Prenez note de ceci, Melle Lane. Lorsque vous laissez voir vos émotions à votre adversaire, vous réduisez votre marge de négociation. Ne montrez jamais vos faiblesses à l’ennemi.
_Est-ce donc ce que vous êtes ?
_C’est ce pour quoi vous me prenez. Soyez cohérente et allez jusqu’au bout de la subtilité des nuances."


"_Bien joué, Melle Lane.
_J’ai eu un bon professeur.
_Le meilleur. Sautez à cloche pied, Melle Lane.
Ma leçon de Voix venait de commencer."


"_Qui êtes-vous ?demandai-je irritée.
_Dans le Serengeti, Melle Lane, je serais le guépard. J’ai plus de force, d’intelligence, de rapidité et d’appétit que qui ce soit. Et je ne présente pas mes excuses à la gazelle lorsque je l’abats."



"_Toute cette détresse…murmura-t-il.
Je tournai mon visage vers sa paume et fermai les paupières. Il passa ses doigts dans mes cheveux, caressa l’arrière de ma tête et effleura la marque qu’il y avait imprimée. A son contact, celle-ci me brûla. Sa main se posa à la base de mon crâne et serra. Très lentement, il me souleva sur la pointe de mes pieds. Je rouvris les yeux, et à mon tour, je pris une pénible inspiration. Il n’était pas humain. Oh, non, pas cet homme là.
_Ne me la montrez plus jamais.
Son expression était dure et froide, sa voix glaciale.
_Pourquoi ? Que feriez-vous ?
_Ce qu’il est dans ma nature de faire."



"_Je connais votre odeur, Melle Lane, dit-il d’une voix encore plus douce. Le seul sang que je sens en ce moment coule dans vos veines, pas entre vos cuisses."



"_Vous devez me confondre avec quelqu’un d’autre. Ne m’attendez jamais, Melle Lane. Ne construisez pas votre monde autour de moi. Je ne suis pas cet homme là.
[…]
_Allez vous faire foutre, Barrons.
_Je ne suis pas non plus cet homme là.

"[à propos des bougies en forme de chiffres sur le gâteau d’anniversaire]
_Pourquoi Pi ?
_C’est irrationnel et incalculable, raillai-je.
_C’est également constant, répliqua-t-il d’un ton sec.
_Ils n’avaient plus de 6. Il parait que le nombre 666 est très à la mode, en cette saison, dis-je en allumant les bougies.
[…]
_Ne faites plus jamais cela, Melle Lane. Ne m’insultez pas avec vos stupides rituels et vos platitudes niaises. N’essayez jamais de m’humaniser. Ne croyez pas que nous sommes pareils, vous et moi. Nous ne le sommes pas."


......................................

Je le dis et je le reredis on ne peut s'en lasser.
Encore un énorme YMCA à Karin pour  avoir partagé ses fiches
"Paix sur vos nichons amour sur jotre jouissance barronienne"


13 commentaires:

  1. Bon pour les extraits, c'est sur que je les adore!
    Surtout tous les passages où il utilise la Voix sur Mac, ou bien dès qu'il est question du MacHalo! Et puis bien entendu avec V'Lane. Et tous les autres moments en fait! J'aime chacune des répliques de ce livres, chaques phrases! TOUT!!! Je suis vraiment dépendante de ce livre c'est incroyable à quel point!!

    Sinon bah PUTAIN MAIS TU PENSAIS A QUOI EN NOUS FOUTANT LA PHOTO BLACHE AVEC LA MEUF DESSUS JAJA????
    Tu as juré notre mort?? Ou la tienne?? Mais tu aqs craqué ton string là c'est quoi ça!!! Pense à notre santé mental. En voyant une photo de ce style c'est la mort assuré...même si on peut penser qu'il lui tient les chevilles pour la repousser! Et pour celle de la porte il lui dit nan désolé peux pas. Mais quand même fais attention à nous.
    Même si je dois dire que je suis aux anges de voir la photo Moto qui est ma favorite, il est vraiment juste parfait sur celle-là!!
    Et son regard sur la 2ème photo ce que je l'adore!! Il est à couper le souffle tellement il est...je ne trouve même pas de mot pour décrire ce regard!! Et la dernière Aïe Aïe Aïe elle est juste PARFAITE! C'est définitif elle est entré dans mes favorite, avec la photo sourir normal en mode JE SUIS COMME VOUS, la photo avec le bateau qu'on cherche pendant 1h le temps d'arreter de regarder DG, la 2ème photo du post et MA PHOTO MOTO!!!
    Heuresement Jaja qu'on oublie vite les 2 photos avec les filles pour les autres, ainsi que pour les phrases qui sont juste tordantes!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HAHAHA
      Je me doutais que cette photo allait faire parler d'elle mais d'un autre coté c'est trop ça. Et tu l'as reconnu la fille? C'est juste la pétasse de Gisele. ET ouais.

      Supprimer
    2. ah la la, que ç bon! décidément, on ne s'en lasse pas...un petit shoot de Fever avec des répliques bien servies, juste ce qu'il faut de cynisme, un zeste d'humour, un soupçon d'autorité et un débordement de virilité brute...putain! j'adore!!!!!
      Jaja, les photos sont juste magnifiques!je garde une préférence pour la 4 et la 8 mais ç du Barrons à la sauce DG, donc juste sublimes les photos!
      Par contre (et ça avant même d'avoir lu le commentaire de Lety), putain! t'as pensé à quoi en ns mettant la photo blanche avec la pétasse...elle lui fait quasiment lécher sa praline et le pauvre DG, il est au bord de l étouffement! je sais que ç pour illustrer certains propos mais là je dis que ç le retour de la Jaja sadique... tu t'es dit qu'après nous avoir tant gâtées cette semaine, cette photo passerait inaperçue? ou alors qu'il ns fallait une piqure de rappel à la réalité? Ben tu peux aller te pincer les tétons très fort à t'en faire mal! la vache, tu fais chier quand même lol....de toutes façons, la pétasse elle a rien compris, ç Mac et rien d'autre! enfin,si, nous peut être....elle peut aller se pendre avec sa culotte...

      Supprimer
    3. Mais dis toi que c'est mac la fille et ça passe tout seul......
      Quand à mes tétons ils sont un peut masochiste ils kiffent ça.

      Supprimer
    4. nan, ç pas Mac, IMPOSSIBLE! vraiment j'y arrive pas,ça ne le fait pas et ça ne le fera JAMAIS! n'essaie même ps de faire passer la pilule avec des excuses bidon...
      bon, sinon je confirme, t'es une grande malade! pour notre plus grand plaisir...
      Sinon, la pétasse, avant de la pendre avec sa culotte, j'ai bien envie de la rouer de coups avec la ficelle de son string et de lui mettre une toile de jute sur la tête

      Supprimer
    5. Ca peut pas être Mac, elle a pas la poitrine de Mac, et elle a pas la tenu Mac, eh ouai elle soit plein de couleur soit noir mais pas blanc. Et puis Barrons ne c'est jamais mis sous Mac, quand elle était sur son torse! Donc nan ce n'est pas Mac!

      Supprimer
    6. ben souviens toi qd même que dans Fièvre fatale, au début, quand Mac émerge de son état de Pri-ya, certaines images lui reviennent où elle chevauchait Barrons (sans vouloir rentrer ds les détails bien sur)...
      Mais n'empêche, on est d'accord que ç pas Mac!!!! Jaja, tu veux ns faire prendre des vessies pour des lanternes, mais ça ne marche pas, faut dégager la pétasse!

      Supprimer
    7. et meme le passage avec la voix elle le fait tomber et se retrouve à califourchon sur lui....
      Et je garde la petasse.
      Vous allez voir les photos des répliques de fièvre fatale HAHAHA

      Supprimer
    8. Heuresement pour toi j'ai des tendances maso...
      Mais toi aussi tu dois être maso si tu vas chercher des photos de ce genre, quoi que tu en profite pour mater du DG à volonter...en gros tu fais ça pour ton propre plaisir! Putain mais t'es trop intelligente!!

      Supprimer
    9. ç vrai Jaja, t'as raison, j'avais zappé le passage avec la Voix, et pourtant hum qd justement Mac sent une proéminence (ç bien dit hein? lol) sous elle et qu'elle se dit que ça,ç le pb de Barrons...miammiam...mais bon, ç Mac donc ç normal! les autres ç ttes des pétasses et toi t'aimes bien ns martyriser l'oeil avec tes photos (j'en ai vu certaines sur le site de DG qui font très très mal et je ne serais pas surprise, avec tes tendances maso, de les voir apparaitre lors d'un prochain post, t'es sans pitié, mais qu'est qu'on t'aime!

      Supprimer
    10. Tant que tu ne dépasse pas les bornes des limites ça nous va

      Supprimer
  2. Rhooo SI tu continues comme ça je ne tiendrais jamais jusqu'en septembre pour les relire lol. J'ai adoré chaque passage de ce tome ahhh et les photos sont justes superbes!!!

    Encore merci ma Jaja pour tous ces cadeaux de Noyel avant Noel hihihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haaaaaaaaaaaaaaa mais de rien c'est un pur régal

      Supprimer

Toi aussi tu es en pleine barronite aiguë? Ce n'est pas sale. Viens tout nous raconter.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...